Les châtiments corporels sont abrutissants

Frapper les enfants est une insulte à leur intelligence. Ceci n’est pas une formule idéaliste, mais bien le résultat d’études menées par une équipe de sociologues, dont les derniers travaux viennent d’être publiés et reçoivent le relai médiatique qu’ils méritent [Straus, Murray A. and Mallie J. Paschall. 2009. « Corporal punishment by mothers and development of children’s cognitive ability: A Longitudinal study of two Nationally representative age cohorts. » Journal of Aggression, Maltreatment, and Trauma.]

Nous savons intuitivement que la sidération générée par la peur et le choc physique abrutit. L’effet d’abrutissement est-il durable ? Cette hypothèse a été testée dans une fascinante enquête longitudinale menée auprès de 1010 enfants et leur familles. Les auteurs ont mesuré combien de coups ces enfants ont reçus de la part de leur mère pendant deux périodes de une semaine. Seulement 6,6% d’entre eux n’avaient pas été frappés pendant ce laps de temps (ce qui ne garantit pas qu’ils n’aient pas été frappés du tout pendant le reste du temps, ni même qu’ils n’aient pas été frappés par quelqu’un d’autre, mais confirme au moins que pour ces familles, l’usage des punitions corporelles n’est pas privilégié par rapport aux autres approches éducatives). Les 1010 enfants ont passé deux séries de tests de capacités cognitives : la première au moment de l’enquête et la seconde quatre ans après.

Les résultats sont imparables : plus un enfant est frappé, moins il développe ses capacités cognitives. Même les enfants qui n’avaient été frappés qu’une seule fois au cours de la période d’étude avaient un  développement cognitif inférieur à ceux qui n’avaient pas du tout été frappés. Et ceci est particulièrement vrai pour les jeunes enfants (de 2 a 4 ans), la tranche d’âge pour laquelle, triste ironie, les
statistiques montrent que l’usage des châtiments corporels est prépondérant.

Très logiquement, dans leur conclusion, les auteurs prennent clairement position contre l’usage des châtiments corporels. Ils citent une étude qui indique que les enfants jamais frappés avaient les plus bas scores de conduites antisociales, suggérant que les enfants non frappés comprennent mieux les lois de la société dans laquelle ils vivent que les enfants frappés.

Les auteurs estiment que l’adoption de lois bannissant l’usage des châtiments corporels devrait se traduire en augmentation des capacités cognitives de la population. Une étude internationale est en cours, impliquant certaines des 24 nations qui, à ce jour, ont adopté une loi de ce type. Ils insistent sur le fait que bannir les châtiments corporels est une nécessaire mesure de santé publique et citent les travaux qui montrent que les enfants qui ne sont pas frappés développent en grandissant les traits suivants :  diplômes plus élevés, salaires plus élevés, moins de dépression, moins d’alcoolisme, moins de délinquance juvénile, moins de pratiques sexuelles sadomasochistes et moins de violences à l’age adulte.

Fabienne,

pour le blog des Editions l’Instant Présent
référence de ce billet : http://www.editions-instant-present.com/blog/index.php/2009/09/29/chatiments-corporels/

On peut télécharger l’article en question, ainsi que les autres travaux de cette équipe, ici :
http://pubpages.unh.edu/~mas2/cp.htm

Si vous souhaitez citer ce texte, merci d’inclure les deux références URL ci-dessus.

Pour vous tenir au courant de notre actualité, abonnez-vous à notre flux rss! Wikio

Maman Blues aux Maternelles

L’émission de France 5, « Les Maternelles », s’intéresse ce lundi 14 septembre à 8h55  au Baby Blues.
couv_mb_maternelles_light
Elle sera visible en ligne pendant une semaine sur le site web: http://les-maternelles.france5.fr

Nadège Beauvois Temple, co-présidente et fondatrice de l’association Maman Blues sur la difficulté maternelle : http://maman-blues.org/ partage son témoignage et alerte sur la situation des unités de soin mère-bébé, menacées de fermeture pour raison budgétaire. Pour en savoir plus et découvrir d’autres récits, Tremblement de mères est toujours en souscription ( souscription à tarif préférentiel, expédié dès sa parution sans frais de port) sur la page : http://www.editions-instant-present.com/tremblement-de-meres-p-12.html et dont vous pouvez avoir un aperçu de la couverture entière (clic pour voir en grand !). Le tableau qui illustre la couverture est une oeuvre de Renata Rizck http://www.rizck.com/
.

Zinc de Livres à Vendôme

Bonjour à vous amies lectrices et amis lecteurs,

Nous vous souhaitons à tous une bonne rentrée, ou une bonne non-rentrée pour celles et ceux dont la vie simplement suit son cours à la maison ;).

Le mois de septembre s’annonce riche en événements dans notre maison, et tout d’abord avec ma participation à la rencontre auteurs-lecteurs de la manifestation Zinc de livres, à Vendôme, très jolie ville médiévale du Loir et Cher, à 40 minutes de TGV de Montparnasse.

zincdelivre J’animerai une rencontre-discussion autour de l’apprentissage de la lecture le dimanche 13 de 15h à 16h30 à la Bibliothèque, nous nous réjouissons à l’avance ! (Les petits sont bienvenus, ils pourront regarder des livres et jouer avec des lettres 😉 ).

Le site de Zinc de livres, qui reçoit des auteurs de renom : www.zincdelivres.fr

Un salut particulier au papa de notre amie Sonia Julaud ;).

A bientôt pour nos nouvelles aventures ;).