Enfant de 5 ans, rythme des tétées

Une lectrice de « Les années de lait » s’interroge : elle entend souvent que les tétées des grands enfants s’espacent progressivement, avec parfois plusieurs jours d’intervalle. Pourtant, son fils aîné, 5 ans, passe exceptionnellement une seule journée sans téter. Elle se demande quelle est l’expérience de Marie Australe à ce sujet…

Bonjour,

Merci à Fabienne de m’avoir transmis votre message. J’ai en effet peu détaillé les tétées des grands. En voulant faire un petit livre facile d’accès, j’ai dû me censurer quelque peu 😉
Mais je suis ravie de pouvoir donner quelques détails suite à votre demande.
Comme vous le rappelez, les tétées s’espacent peu à peu. L’un comme l’autre ont vécu cela. Toutefois, une différence entre ma fille qui était l’ainée, et donc avait un petit frère grand téteur, et mon fils qui n’a pas de bébé qui entretient la lactation. Le fait est qu’actuellement, il me dit que je n’ai plus de lait, ce que je pressentais depuis quelques temps. Alors que ma fille n’a jamais manqué de lait et à 5 ans tétait encore beaucoup, et en tout cas bien plus que son frère.

Mon fils a 6 ans passé, et pendant environ 2-3 mois n’a quasiment plus tété… Et là, depuis 1 mois et demi, il re-tète beaucoup, demandes incessantes, les tétées ne durent pas, peut être parce que je n’ai plus de lait, mais ses demandes sont nombreuses et… exigeantes. Je lui réponds dans la mesure du possible en lui expliquant parfois que vu son âge, je sais que je peux lui demander d’attendre un peu ou de sauter une tétée demandée sans que cela ne lui nuise.

Ces retours en arrière ne sont pas toujours faciles à vivre. Avec ma fille, j’avais du mal. Là, je suis plutôt dans l’acceptation. J’ai vécu cela aussi avec le sommeil. A 2 ans, ma fille a voulu sa chambre et dormir seule… Cela a duré… 2 nuits ! lol ! Alors que nous avions tout organisé pour qu’elle ait sa chambre ! je me souviens (avec le sourire aujourd’hui !) de ma déception et frustration d’alors 🙂 Depuis lors, elle n’a cessé de dormir dans sa chambre un temps, puis avec nous, puis avec son frère… Allers-retours déconcertants si on n’accepte pas la situation sans trop chercher à en connaître les raisons.
Pour ces tétées revenues au premier plan chez mon fils, oui, peut_être qu’il y a une raison, notre famille vient de vivre des épreuves difficiles et qui peuvent être traumatisantes, peut-être est-ce sa façon à lui de réparer cela ? Peut-être pas… et au final je me fiche un peu des raisons. Il est en bonne sante et me demande des tétées, je réponds du mieux que je peux le faire.

Voila c’est mon expérience, mais chaque cas est unique. J’espère que vous trouverez en vous l’énergie pour accompagner vos petits comme vous le souhaitez. Bon courage, mes pensées vous accompagnent.

Marie Australe