Appel : nommer le harcèlement scolaire

Un enfant sur dix est victime de grandes violences à l’école : coups, humiliations, racket, rumeurs, …
Le plus souvent dans l’indifférence totale, car les adultes présents ne détectent pas toujours la gravité de ces actes et ne réalisent pas les dégâts qu’ils peuvent entrainer chez les victimes.
Sans parler de la leçon apprise par les bourreaux, qui interprètent cette indifférence comme un consentement tacite, reproduisant peut-être en cela le modèle de la violence éducative décrit par Olivier Maurel.

Nommer pour mieux dénoncer !

On ne peut bien lutter que contre ce qui est clairement identifié. Les anglo-saxons utilisent un terme parfaitement adapté, facile à prononcer, intégré au langage des enfants. « Bully », qui désigne le harceleur, et « to bully » qui désigne l’acte d’harceler, décrivent si bien les persécutions physiques et psychologiques qu’ils ont donné lieu à des représentations populaires :

Buford harcèle Baljeet dans "Phineas & Ferb"

Buford, le bully type, harcèle Baljeet dans "Phineas & Ferb"

Tous les héros de Big Bang Theory ont subi le harcelement scolaire (sauf Penny, qui était bully))

Tous les héros de Big Bang Theory ont subi le "bullying" (sauf Penny bien entendu)

La série Glee présente toutes les formes de harcèlement scolaire

La série Glee présente toutes les formes de "bullying"

Appel à contributions :

En français, le terme « harcèlement scolaire » manque d’efficacité lexicale et semble voué aux circulaires et aux salles des profs. Il nous manque un mot, simple, percutant, que les enfants peuvent utiliser pour nommer et alerter. Proposez vos idées !

Néologisme, recyclage d’un mot d’ancien français, détournement d’un terme existant, tout est possible.

Quelques exemples :
Inspirés de l’ancien français :
Bourrel, celui qui tourmente
Tabuseur, ou bien Tabusteur, qui cause soucis, celui qui importune (d’après Rabelais). Le premier terme est relié à Abuseur, un mot bien identifié par les enfants

Détournement :
Taraud, celui qui taraude

Recyclage :
Molesteur, celui qui attaque, harcèle, moleste

Soyez créatifs, soumettez-nous vos termes les plus accrocheurs, les plus parlants.
Nous aurons le plaisir d’offrir un abonnement de six mois au magazine Grandir Autrement à l’auteur/e du mot qui nous aura le plus impressionnées !

Commentaire (2)

  • Hélène| 8 février 2013

    J’avais entendu « brute » et « brutalité » comme traduction de « bully » et « bullying ».

  • leau Reine| 1 mars 2013

    Mes propositions :

    traquer / le traqueur
    l’angoisseur
    le voleur de paix
    😀