Soutenez nous maintenant en achetant nos livres !

Nos livres reçoivent toujours un très bon accueil (encore récemment au salon Primevère de Lyon) mais notre situation financière est très critique*. Si nous ne faisons rien, nous devrons mettre la clé sous la porte dans 6 mois. Nous avons mis en place plusieurs actions**, nous allons poursuivre et diversifier ces efforts, mais nous avons besoin de vous.
Nous nous sommes résolues à faire appel à votre aide : en achetant un de nos livres sur notre site ou en circuit court de façon prématurée (pour offrir, pour vos lectures de vacances), vous nous permettrez de surmonter cette étape difficile.Vous pouvez nous aider en faisant connaitre les livres que vous avez aimés : nous éditons des trésors que nous ne parvenons pas suffisamment à faire connaitre aux lecteurs qui seraient enchantés de cette découverte (sur l’origine de l’empathie, la violence obstétricale, la césarienne, l’école démocratique, le jeu en famille, l’amour inconditionnel, le portage, la violence éducative, l’allaitement, le unschooling, l’apprentissage de la lecture).
  • Vous pouvez nous indiquer le nom d’un/e blogueur/se ou journaliste qui serait intéressé/e par un de nos livres.
  • Après lecture d’un livre, vous pouvez mettre un commentaire sur Amazon,
  • proposer les livres qui vous ont plu à votre bibliothèque municipale.
  • S’abonner à notre page Instagram, Facebook, Twitter ou à notre chaîne Youtube permet de partager nos publications.
  • Merci de nous indiquer les salons et rencontres sur la parentalité en région parisienne : la vente en direct et en circuit court est en effet cruciale pour notre survie, elle permet aussi d’éviter le coût des frais de port qui ont beaucoup augmenté. Nous ajouterons bientôt une rubrique annonçant ces salons sur le site.
Voici les détails de notre appel expliqués ici en vidéo : lien. Vous trouverez tous nos livres sur notre boutique en ligne : www.linstantpresent.eu.
Merci d’avance pour votre mobilisation pour notre survie !
Victorine Meyers, Claudia Renau, Marlène Martin

 

*Le fonctionnement de la distribution-diffusion n’est pas adapté aux petits éditeurs. Nous avons tenté d’être plus présents en librairie mais nous y avons perdu notre trésorerie. Nous changeons donc de cap en nous retirant de ce système mais avons besoin de refaire notre trésorerie. Nous avons besoin de 15 000€ d’ici fin juin.

**pour remonter le référencement de nos livres après le changement d’adresse de notre boutique en 2016 qui nous a fait disparaître des moteurs de recherche, pour vendre davantage en direct, en plus des circuits de librairies ou d’Amazon où nous gagnons très peu, pour assurer une meilleure visibilité des livres dans les réseaux sociaux et en ligne, développer la disponibilité de nos livres en e-publication.

Vous devez être connecté pour publier un commentaire